Le Pollen

Qu’est-ce que le Pollen ?

Le problème n’est ni plus ni moins que de la poussière ! Si on se se réfère à la définition grecque : « pollen égale : le palais de la poussière ».

Pour l’expliquer autrement, il s’agit de la partie mâle sous forme de graines infiniment petites, nécessaire à la reproduction des végétaux.

Cette fameuse poussière, ne doit pas être vu comme quelque chose à balayer ! il s’agit plutôt d’un trésor à étudier, à comprendre. Afin de peut-être revenir au naturel, avoir des réflexes peut-être plus bio envers soi-même, voir pour quelques-uns se lancer dans leur première ruche, pourquoi pas.

La fabrication du pollen ?

Le pollen doit être transporté pour pouvoir participer à la fécondation de son végétal, et à la production elle-même du pollen. Attends, c’est un peu comme l’histoire de la poule et de l’œuf, qui est venu en premier ?

Chez les plantes, il existe 2 modes de transport pour se reproduire. Elles se reproduisent notamment grâce au transport du pollen par le vent (plantes anémophiles ex le pin, épicéa, …), ou grâce aux insectes (plantes entomophiles ex colza, trèfles, coquelicot, …). Nous allons retrouver alors notre monde des abeilles et les produits de la ruche.

Nos chères abeilles qui participent à la production du pollen, sont attirées par un nectar produit par les fleurs volontairement, afin de les nourrir (elles butinent), mais aussi les inviter au transport du pollen. Les abeilles participent à 80% à la pollinisation des plantes à fleurs. Mais les papillons aussi participent au transport du pollen.

Les abeilles butinent, en absorbant ce nectar, ce qui produira notamment du miel et du pollen. Butinant de fleur en fleur, des pollens tombent, et c’est ainsi qu’elles participent à la reproduction du monde végétal, à la reproduction des plantes, arbres, fruits ,… on passe toute la partie anatomie de la fleur, qui dispose notamment d’un sac pollinique, d’un stigmate, d’un ovaire, … un véritable cours est nécessaire.

Mais maintenant on a bien compris que sans les abeilles, nous ne pourrons plus nous alimenter.

La composition du pollen :

Comme le miel, le pollen a la particularité d’être unique, il est différent en fonction du sol, de la plante, de l’environnement, de la température … Tout en étant varié.

Il est très nutritif, notamment composée d’environ :

  • 45-50 % de glucides, (mais les bons sucres du fructose,)
  • 20-25 % de protéines,
  • Environ 20% d’eau, (10-12 pour le pollen frais)
  • Très peu de lipides (même pas 5%),

Le pollen contient :

  • Beaucoup de minéraux, (Sélénium, Zinc, Cuivre, Fer en faible quantité, Magnésium, Calcium, ..)
  • Des vitamines, (Vit B, C, D, E) Pro-Vitamnine A (Carotène),
  • Des probiotiques, des enzymes,
  • Des acides aminés.

Au vu de sa composition, on voit bien qu’il s’agit alors d’un aliment très important. Par-contre il faut congeler le pollen pour profiter de ces apports nutritifs, afin qu’il reste frais. Sinon, on perd en nutriments. Mais cette étape se passe chez l’apiculteur, il ne s’agit pas d’acheter du pollen en grain ou en poudre et de le mettre au congélateur.

Son goût peut être particulier, il faut s’y habituer il est très puissant, et le pollen frais n’a apparemment pas le même goût, et il serait plus apprécié, mais plus amer.

De plus lorsque l’on introduit le pollen dans son quotidien, il vaut mieux le faire en mode : à tester, car il se peut que certaines personnes, allergiques au rhume des foins, connaissent des réactions. Mais à l’inverse, ingérer une petite quantité (type une cuillère à café rase) pendant un certain temps participe une désensibilisation, et de façon naturelle.

Idem, il se peut également qu’au début de la consommation de pollen, des problèmes gastriques apparaissent. Mais cela reste très rare.

Si tout se passe bien dans votre organisme lorsque vous commencer à prendre du pollen, vous pouvez alors faire une cure de 20grammes par jour, le matin à jeûne, de 1 à 3 mois, 2 à 3 cures par an. Des personnes le prennent de manière quotidienne, car le pollen et les produits de la ruche, ou d’autres aliments naturels, comme les champignons chinois par exemple, font partis de leur quotidien, de leurs habitudes alimentaires, ou leurs routines santés.

Les bienfaits du pollen en général :

Grâce à ses nombreux apports nutritifs, on peut se retrouver tout de suite revigoré, comme un peu fatigué, car l’organisme doit composer avec un produit naturel aussi complet et puissant que le pollen.

On n’est peut-être pas tout de suite prêt à le consommer de manière importante et régulière, on doit s’habituer. Mais pour beaucoup de personnes introduire du pollen ne demande pas de « période » d’acceptation par l’organisme.

Rappel, dans un premier temps il convient de ne pas forcer sur les quantités. Et pour les personnes qui ont du mal avec son goût, le diluer dans un peu d’eau à température ambiante peut être une solution. Mais surtout pas de l’eau chaude.

Grâce à toutes ses propriétés, le pollen est :

  • Bénéfique pour la peau, les yeux, les ongles, la croissance des enfants grâce à la provitamine A,
  • Sa grande richesse en flavonoïdes renforce le système immunitaire, bon également pour les enfants, la vieillesse, la fertilité, les cheveux, le système sanguin et veineux.
  • Sa présence de sélénium ajouté à ses flavonoïdes, le pollen devient un excellent protecteur contre le cancer du sein.
  • Le pollen est antibiotique, antiseptique, diurétique, dépuratif, antibactérien, anti-inflammatoire.
  • Le pollen participe à détoxifier le corps des métaux lourds, comme l’aluminium dans les vaccins.
  • Ses propriétés antibactériennes maintiennent l’appareil digestif en bonne santé.
  • Les défenses immunitaires sont augmentées grâce à la consommation de pollen, et les carences sont limitées.
  • Les troubles du sommeil se réduisent, regain d’énergie, lutte contre la fatigue physique et même dépressive.

Quelques différents types de pollens et leurs propriétés :

  • Le pollen de colza est conseillé contre les ulcères variqueux,
  • Celui d’acacia et de tilleul sont de très bons calmants, conseillés pour les enfants,
  • Un pollen particulier en provenance du Japon, pollen de sophore ou Sophora (terme arabe qui signifie arbre à miel), est très bon pour réguler le rythme cardiaque,
  • Le pollen de pissenlit est diurétique,
  • Le pollen de thym est antiseptique,
  • Un mélange de pollen de sauge et de pollen de thym est très bon pour les problèmes de reins, les infections urinaires,
  • Le pollen de saule est bon contre les maladies dues à la DMLA, car riche en lutéine,
  • « Petit Secret » : Si vous associer du pollen avec du miel, cela sera bon contre toutes les maladies cardiaques due à sa forte teneur en antioxydants.

Sous quelles formes formes trouve-t-on le pollen ?

À l’heure actuelle nous trouvons le pollen sous bien des formes : en capsules, comprimés, poudre, graines, extrait de pollen, liquide, sirop. Le pollen est également présent dans les produits cosmétiques.

Le pollen s’adresse à tout le monde ?

OUI !!!

Comme le miel, le pollen s’adresse à tout le monde, à tous les âges de la vie :

Pendant la croissance (riche en vitamine D, Provitamine A, calcium ),

A l’adolescence,

A la ménopause (grâce à ces nombreux minéraux)

Pendant la vieillesse,

Pour les végétaliens (vitamine B 9 vitamine B 12), …

Est-ce éthique de récolter le pollen ?

Doit-on consommer réellement du pollen (ou pas), lorsque l’on sait que celui-ci est égal au lait maternel, pour les bébés des abeilles?

Oui, car nous avons du pollen en abondance, parce que les abeilles travaillent dans l’abondance !

C’est un peu comme si elles connaissaient la fonction du pollen pour la nature, avant de prendre en compte l’importance du pollen pour elles-mêmes.

Les fleurs et les végétaux ont besoin des abeilles,

Les abeilles ont besoin des fleurs et des végétaux,

Mais nous avons besoin des fleurs, des végétaux, et des abeilles !

Si nous ne prenons pas soin de l’environnement,

nous causons sa perte,

et donc la nôtre.

Sources (non exhaustive) : Formation personnelle, Happy-culture Apithérapie, Diéti Natura “Qu’est-ce que le pollen”, Encyclopollens, Larousse encyclopédie …

Si j'aime un article, je le partage ;) et vous ?
  •  
  •  
  •  
  •  

20 Comments

  1. Super intéressant, encore un aliment que je dois rajouter à mes habitudes. Je vais ouvrir une épicerie avec le temps haha merci beaucoup

    • Bonjour, et oui, on va tous devenir des boutiques de produits naturels avec les conseils des uns et des autres ! Merci d’être au RDV et d’apprécier mon article.

    • Merci beaucoup, c’est vrai que l’on ne pense pas forcément au rôle important des insectes, mais lorsque l’on se penche sur tout ce qu’ils font pour nous. Depuis que je m’intéresse aux produits de la ruche, je me dis que le jour ou j’ai un jardin, j’installe une ruche, mais pas pour récolter du miel, je ne m’y connais pas, simplement en service à la nature, enfin si ça se fait bien-sur.

  2. Bonjour, merci, très chouette article intéressant, du coup le pollen authentique on peut l’acheter que chez l’apiculteur ? Les petites boules qu’on nous vends sec n’ont pas les mêmes apports ? Ça ne sert à rien s’il n’est pas congelé ? C’est du pollen médicament. Il y til des études pollen et aidé à la fertilité connues ? Oui ça fait beaucoup de questions. 😊Elisa

    • Bonjour Elisa, merci pour toutes ces questions ! Alors pour la fertilité, c’est quelques choses que je ne connait pas du tout. Je dois l’étudier, mais c’est vraiment très pointu, alors pour le moment je ne m’aventure pas sur ce sujet. Mais c’est prévu, de voir la fertilité, infertilité et la nutrition. Par-contre, si le pollen en “petites boules” sert, nous en prenons à la maison, c’est que les bienfaits nutritifs ne sont pas les mêmes. Et nous n’avons pas encore eu l’occasion de nous procurer du pollen congelé.

  3. Très intéressant. Je ne savais pas qu’on pouvait consommer le pollen dans ces quantités là. Je tenterais bien pour la désensibilisation aux allergies saisonnières. Merci pour cet article très complet et instructif !

    • Lorsque l’on fait des recherches, il y a des personnes qui ne consomment que du pollen au petit déjeuner ! Cela des quantité par rapport à une intégration dans l’alimentation basique. Pour le moment, il n’y a pas trop de communication autour du pollen a prendre tous les matins dans le cadre d’une désensibilisation, mais nous allons tester dans la famille. Ravie de voir que le pollen intéresse !

  4. merci pour cet article ; depuis le début de l’automne, j’ai mon pot de pollen qui est toujours sorti dans la cuisine afin d’en prendre tous les jours ; les prix sont assez variables par contre sur ce type de produit avec une énorme différente au supermarché classique et les pollens bio que l’on trouve en magasins spécialisés. Merci pour l’information sur le côté désensibilisation ! quant à l’aspect nutritionnel, il est bien détaillé, je savais déjà que le pollen était un super aliment, il est toujours bon de rappeler ses nombreux bienfaits. Merci

    • Bonjour, oui effectivement les prix varient et il vaut mieux perdre un peu son temps à comparer, car il se peut que cela varie du simple au double. Après lorsque l’on connait des apicultures ou des boutiques qui sont en lien directeur avec un producteur, c’est toujours mieux pour le gage de qualité et même le prix. Au niveau nutritionnel, j’ai essayé de faire simple tout en étant au plus juste, car il est tellement top comme aliment qu’il mérite d’être présenté sans le survoler. Vraiment contente que mon article vous plaise.

  5. Ah le monde des abeilles ! Il me fascine et m’émerveille ! La nature est extraordinaire, elle qui nous procure tant de bienfaits pour notre santé. Merci Marie pour cet article 🙂

    • Oui le monde des abeilles est merveilleux. On peut remercier la nature de tous ses bienfaits à notre disposition. Merci pour l’intérêt porté à cet article.

    • Ouiiii, le pollen n’est pas du tout quelques choses à ignorer, la définition Palais de la poussière n’est pas assez révélateur de ses innombrables vertus.

    • Oui, très intéressant. Moi au fur et à mesure que j’étudie un aliment je l’ajoute en fonction de mes besoins, et je constate que plus le temps avance, mieux je me sent.

  6. Bravo pour cet article plus que complet !! J’ai appris énormément 😌. Je n’ai encore jamais fais de cure de pollen, mais je pourrai bien commencer à y penser étant donné toutes ses bonnes vertus. Bonne journée. Nathalie

    • Bonjour Nathalie,
      mon fils est en train de faire une cure, il est légèrement sujet au rhume des foins au printemps. On va comparer en mars avril, si la cure actuelle participe également à une amélioration rhume des foins. Tous les membres de la famille va avoir droit à son pot de pollen ! Merci pour l’appréciation de l’article, mais surtout ne pas oublier, si on ne fait pas de cure, on peut saupoudrer nos salades et autres plats d’une cuillère de pollen, cela sera toujours très bénéfiques. Bonne journée.

    • Merci pour l’accueil chaleureux de mon article, et ce complément d’information important. Les produits de la ruche, sont effectivement d’excellents aliments pour combattre les virus ou s’en protéger. Je suis vraiment ravie lorsque l’on apprécie un article en le complétant, cela valide mes propos. Merci 🙏🏼

Laisser un commentaire