LES REINS

Les reins font partie de ce que l’on appelle les émonctoires. Les émonctoires sont comme des filtres pour notre corps. Et en même temps ils peuvent nous alerter si nous sommes conscients de certains signaux qu’il y a un disfonctionnement interne.

Les émonctoires sont au nombre de 4 :

Dans certaines formations, ou certains manuels, les émonctoires sont au nombre de 5, le trio est dissocié, et la vésicule biliaire, n’est pas mentionnée.

  • Il y a la peau,
  • Les reins (2),
  • Le trio : foie/vésicule biliaire/intestins,
  • Et les poumons (2).

Mais encore :

que font Les reins ? Ou sont-ils situés ? Par quelles maladies peuvent-ils être touchés, et pourquoi ? Comment les préserver ?

Où sont-ils Situés et quel est leurs Rôles pour notre Corps?

Dans quel système et partie de notre corps se situent les reins ?

Ils font partie du système urinaire.

  • Le système urinaire maintient la composition est le volume du sang dans le corps,
  • Il régule la quantité d’eau, de sel,
  • Participe à l’équilibre acido-basique.

Les reins sont :

  • Situés de chaque côté de la colonne vertébrale,
  • Un peu au-dessous du milieu du dos,
  • Le rein droit est légèrement plus bas que le gauche, dû au positionnement du foie.
  • Mobiles, ils suivent les mouvements du diaphragme et de la respiration,
  • Ils sont maintenus par des ligaments, sinon ils se baladeraient !
  • Être bien gainé et musclé, permet également aux reins de rester en place.

Le Système Urinaire

Vous situez maintenant les reins, alors si vous avez mal dans le bas du dos, vous n’avez pas mal aux reins. Ils ne sont pas si bas que cela dans le dos.

Quels rôles jouent les reins ?

Ils ont plusieurs rôles. Ils sont chargés d’éliminer les déchets issus des cellules et de l’alimentation :

  • Secrètent de l’urine, issue des déchets de la transformation des protéines,
  • Rejettent de : l’acide urique, de l’urée, et de la créatinine.

Quelles Maladies peuvent toucher les reins et Pourquoi ?

Parmi tout ce que nous mangeons,

Nous ingérons de grands « Pourvoyeurs d’Acide » (Aliments raffinés, aliments riches en protéines notamment). Si nous rencontrons un dysfonctionnement dans notre corps, dû à une mauvaise alimentation, et surtout une mauvaise hydratation (une trop faible consommation d’eau), ou une faiblesse physique, génétique, malformation des voies urinaires, il se peut que nous rencontrions des difficultés à éliminer ces pourvoyeurs d’acide, qui se transforment en Substances Cristalloïdes.

Qu’est-ce que les Substances Cristalloïdes ?

Dans le mot cristalloïde, on reconnaît bien le mot cristaux, qui laisse alors deviner caillou, et donc calcul.

Qu’est-ce que des calculs ?

On parlera ici de calculs rénaux (lithiase) uniquement. Il s’agit de cristaux durs (comme des pierres, des cailloux, moi cela me fait penser à un caillou de calcaire comme dans les pubs pour les machines à laver), qui se forment dans les reins (90% des cas).

Ils peuvent aussi se retrouver dans le reste de l’appareil urinaire : la vessie, l’urètre, les uretères.

Ces pierres peuvent être de quelques millimètres à plusieurs centimètres. En règle générale, s’ils ne sont pas trop gros, ils arrivent à suivre tous les canaux de notre corps et ils se dissolvent spontanément. Par-contre s’ils sont trop gros, ils peuvent ne pas pouvoir passer des reins à la vessie, car les uretères sont des conduits trop petits. Et là commence les douleurs, et les maudites coliques néphrétiques.

D’une manière générale, les calculs n’apparaissent que vers quarante ans, et ils touchent 2 fois plus les hommes que les femmes. Il est très rare, mais les enfants peuvent également être touchés par les calculs. Et là, on se doute bien que les calculs rapides et les calculs mentaux, c’est de la rigolade pour des petits bout de choux ! Dans ce genre de situation on préfèrera aller à l’école, que d’être malade.

Il y a plusieurs types de calculs rénaux :
  • A base de calcium, environ 80% de tous les calculs rénaux,
  • Les calculs struvite, (Liés aux infections urinaires chronique, ou à répétition d’origine bactérienne) elles sont plus fréquentes chez les femmes. Environ 10% des cas.
  • Les calculs d’acide urique, ceux-là sont dus à une concentration anormalement élevée d’acide urique dans les urines. 5 à 10% des cas. Les personnes à risque sont :
    • Les personnes atteintes de la goutte,
    • Les personnes recevant une chimiothérapie,
    • Les personnes ayant une infection.
  • Les calculs de cystine : ce sont les cas les plus rares de calcul. Ils peuvent apparaître dès l’enfance. Ils sont dus à une anomalie génétique qui produit une trop grande quantité d’acides aminés (cystéine) pour les reins.

Les calculs se soignent très bien, mais il ne faut pas les prendre à la légère. Ils sont très douloureux et handicapants. Il convient de connaître de quel type de calcul on est atteint. Puis faire les premiers changements de bon sens soi-même, comme :

Boire + d’eau,

Pas de soda même pas un,

Manger + d’aliments amis des reins,

Manger – d’aliments transformés (plats cuisinés, …),

Manger – d’aliments raffinés (sucre, …),

Manger – d’aliments riches en protéines

Limiter les aliments riche en oxalates, voir les supprimer comme le chocolat, les amandes, les cacahuètes, le fenouil, ou les asperges.

Puis suivre les recommandations médicamenteuses de son médecin.

Les calculs peuvent néanmoins se transformer en septicémie, ce qui peut entraîner la mort. On n’entend jamais : « de quoi est-il mort ? », « de calculs ! » mais si les uretères connaissent une obstruction, une infection s’installe. Et toute infection peut amener à une infection sanguine. Donc protéger vos reins avant de connaître les premiers désagréments, qui peuvent amener au calcul, voir au bloc opératoire.

Mais les cristaux peuvent provoquer d’autres maux que les calculs comme :

  • Les rhumatismes,
  • L’eczéma sec, …

Eh oui, il est connu maintenant qu’une alimentation trop riche en protéines est inflammatoire. Surtout s’il s’agit de protéines animales. L’apport ici de protéines en trop grandes quantités, se transforme en cristaux, qui enflamment le corps, et se transforme en rhumatisme. C’est très simplifié, mais l’idée est celle-là.

L’eczéma sec (il s’agit ici d’une grande sécheresse de la peau qui a tendance à démanger), est souvent catalogué de symptôme psychosomatique. Il peut effectivement être dû à un choc émotionnel, …, tout comme une réaction à la suite d’une exposition au soleil (où séance de UV), abusive ou pas. Ou tout simplement une allergie. L’eczéma sec peut être inesthétique. Il faut beaucoup s’hydrater de l’intérieur et à l’extérieur (crème émolliente, crème huileuse, huile végétale, mais surtout pas de crème hydratante basique bourrée de produits chimiques), pour limiter les démangeaisons.

Point très important : il faut aider les organes chargés d’évacuer les toxines (foie, reins, et intestin). Ils doivent être davantage drainés. Car tous les précédents symptômes ont besoin d’un terrain sain et une grande hydratation pour disparaître.

Outre les substances cristalloïde notre corps produit des substances mucosiques.

Qu’est-ce que les Substances Mucosiques ?

Les reins ne sont pas directement concernés par ces substances, puisqu’elles sont éliminées par le foie (bille), les intestins (selle), les poumons (crachat, mucus), et les glande sébacée (sébum) ; mais dans le cas d’un souci de peau, tel un eczéma par exemple, la peau est encombrée. Elle utilisera alors un autre émonctoire, pour se débarrasser des substances nuisibles qui sera soit les reins, soit le trio foie vésicule biliaire intestins.

Il faudra alors boire beaucoup, et une eau faiblement minéralisée, manger davantage d’aliments amis des reins, des aliments diurétiques afin de favoriser et faciliter l’élimination des substances par les urines.

Compléments :

Une fois le sang nettoyé, le sang repart par les veines rénales. Les déchets eux direction la vessie sous forme liquide, les urines.

Les reins qui ont une action sur la qualité et la quantité de globules rouges, jouent un rôle important dans les performances physiques.

Ils jouent également un rôle endocrinien, en régulant la pression artérielle, en fabriquant des hormones et des enzymes. Ils sécrètent la rénine.

Maintenant que vous avez ces explications, il convient de vraiment prendre soin de vos reins. Et de ne pas les visualiser avec envie ou dégoût en fonction de chacun, comme de simples rognons. Un dysfonctionnement peut entraîner, calcul, rhumatisme, eczéma, mais également des œdèmes. Et d’autres maladies bien plus sérieuses comme : les maladies glomérulaires, les pyélonéphrites, les intoxications chimiques, la maladie polykystique, le Syndrome d’Alport.

Rein Artificiel Portable

Vous m’aurez compris maintenant, les reins ne doivent pas être négligés.

Comment Préserver nos Reins ?

Comme pour toutes les choses essentielles pour le bon fonctionnement de notre corps, la première est notre Alimentation :

  • L’eau,
  • Les fruits sont leurs alliés : orange, citron, pamplemousse, pomme, …,
  • Tout comme certains légumes : le céleri, le chou-fleur, les légumes à feuilles, les poivrons verts. Mais aussi le concombre, la betterave, la carotte. Et le Persil.
  • Les lentilles, ainsi que le saumon sont également bons pour les reins, entre autres.
  • Réduire sa consommation de sodium et de protéines animales.
  • Parmi tous les bienfaits du Curcuma, il est connu également pour dissoudre les calculs. N’oublie pas le Gingembre frais.
  • Limitez les graisses, les aliments gras mais n’oubliez pas prenez vos 2 cuillères à soupe d’huile d’olive par jour !

Puis ensuite notre activité physique :

  • Marchez, privilégiez les escaliers à l’ascenseur,
  • Si possible pratiquez une activité physique 1 à 3 fois par semaine.
  • Et si vous pouvez faire une séance de hammam ou de sauna, vos reins vous remercieront.

Rappel : La première chose pour prendre soin de ses reins et de boire de l’eau, beaucoup, et de bannir les sodas.

Pour les amateurs de pollen. Le pollen de bruyère qui est bon pour l’équilibre acido-basique, la microcirculation, et le transit peut être un bon auxiliaire dans les aliments amis des reins. Ce n’est peut-être pas le meilleur pour les reins, je dois approfondir mes recherches. Mais aux vues de ses bienfaits de base, et sans autre précision, je choisirai ce pollen pour aider mes reins. Et puis des cure de jus détox accompagnés d’une alimentation légère permettent aussi de préserver la santé des reins, et des autres émonctoires.

En espérant que ces quelques précisions participeront à entretenir vos reins

Sources : formations personnelles, francerein.org, passeport-santé, … clicbienetre.com

Si j'aime un article, je le partage ;) et vous ?
  •  
  •  
  •  
  •  

20 Comments

  1. Bonjour, merci pour cet article complet. C’est une vrai remise à jour de ce qu’on sait sur notre propre biologie, et je constate à quel point notre hygiène de vie jour un rôle essentiel dans le bon fonctionnement de nos reins. L’alimentation est essentielle aussi, tu écris que le curcuma est notamment capable de dissoudre les calculs rénaux, on n’imagine pas à quel point parfois nos aliments se révèlent agir comme de réels médicaments, les effets secondaires en moins!..
    Contente aussi de réaliser que mes reins sont en fait un peu plus haut que ce que j’imaginais ^^

    • Bonjour, merci pour ce commentaire et tes appréciations. Oui, ils ne sont pas si bas que ça, et on dit souvent j’ai mal aux reins, mais il n’en n’est rien. Le curcuma est pas assez utiliser pour ses bienfaits, mais comme beaucoup d’aliments, on mange plus par faim ou gourmandise que par nécessité d’alimenter et protéger notre corps.

  2. Article très intéressant qui nous fait prendre conscience une fois de plus qu’il est important de surveiller son alimentation et son mode de vie.

    • Tout à fait. C’est vraiment une matière à inscrire à l’école, car je ne sais pas si dans la vie on se sert d’un compas ou d’un rapporteur, mais en tout cas, une bonne assiette nous servira toute la vie !

  3. Des informations très intéressantes pour prendre soin de nos reins si souvent oubliés. Merci pour ces explications et les solutions proposées.

    • Bonjour, merci pour votre commentaire. Au fur et à mesure que je découvre quelques choses je le rédige du mieux que je peu et le partage, car nous n’avons qu’une santé. Ravie que vous appréciez.

  4. Bonjour, Bel article – Informations intéressantes pour prendre soin de soi. Les reins comme tous les émonctoires sont souvent oubliés dans le processus d’élimination et de bien être – Merci pour ce rappel.

    • Bonsoir,
      effectivement, tous les émonctoires, et tout notre corps dans son ensemble doivent être préservés ! Merci pour votre commentaire et d’apprécier mon article.

  5. Bonjour Marie. Je constate qu’une fois de plus tu nous fais réviser les notions élémentaires pour une alimentation saine pour une santé au top 😉
    Juste avant les fêtes, ce n’était pas un rappel inutile.
    Les reins, les rognons…hum ! j’en mangerais bien moi, sauce madère ?

    • Bonsoir Corinne,
      bon, bas voila notre premier désaccord, je n’aime pas les rognons, les abats et moi ça ne fait pas 2 mais 20 ! J’arrive à peine à sentir leur odeur pas cuit, lors d’un séjour à l’étranger je me suis retrouvée dans un marché, et à la sortie, le stand des abats, impossible de passer, j’ai fait tout le tour, pour me retrouver juste de l’autre côté de ce stand !
      Merci de me lire et apprécier mes articles Corinne.

  6. Merci pour ton article et son approche très digeste 😁. Notre corps est un allié pour vivre nos rêves autant en prendre soin ! Après une formation en micronutrition je dirais qu’il vaut mieux partir sur l’huile de colza pour faire le plein d’oméga 3 plutôt que de rester sur l’huile d’olive. Ou faire 50/50. Sinon oui le curcuma est une mine d’or et par contre le pollen n’a pas prouvé son efficacité lors d’études…Mais peut être que nos outils ne sont pas encore à la pointe qui sais 🤷🏼‍♀️

    • Bonjour, merci pour ton commentaire. Et surtout, merci d’apporter ces précisions. Lorsque j’étudierai les huiles, je pourrai alors apprécier à mon tour les bienfaits de chacune, car pour le moment, mes apprentissages sont axées sur l’huile d’olive. Merci beaucoup.

  7. Waouuu quel article ! Vraiment complet et hyper interessant. Je suis sensible à mon alimentation du coup je suis une bonne élève 😅.Le point où je pêche c’est sur ma consommation d’eau… je bois maxi 1litre par jour, et encore en me forçant !!!!
    Bonne journée. Nathalie

    • Bonsoir Nathalie, merci pour ton commentaire.
      Beaucoup de personnes ont un problème avec l’eau, tant qu’ils n’ont pas soif, ils ne boivent pas. Je pense que c’est une question d’habitude. Tu peux peut-être mettre 2 bip dans la journée, qui te feront boire 2 verres de plus. Et pour être sûre de ne pas annuler un verre que tu aurais peut-être bu dans 5 à 10mn par soif, et donc trop tard et au final la même quantité que d’eau en fin de journée, tu le mets 30 ou 40 mn après un verre que tu viens de boire, pas une alarme genre 10h00 et 14h00. Essaye ainsi et si ça marche cela te fera boire environ un demi litre d’eau en plus par jour, ce n’est pas négligeable.

  8. Bonsoir, très intéressant cet article, du coup j’ ai une petite question pour toi, on m’ a dit que quand on boit de l’ argile verte dilluée dans l’ eau ça peut faire boucher les reins comme des cristaux, et pourtant quand je nettoie mes robinets à l’ argile verte ça nettoie très bien le calcaire, en sais tu plus sur l’ argile vert et les reins?
    Elisa

    • Bonjour Elisa, très bonne question !
      Alors non, je sais que l’argile est très bonne pour le corps, mais je n’ai pas tout retenu à son sujet, et de mémoire, nous n’avons pas parlé que cela pourrait boucher les reins. je vais revoir et demander à mon professeur de formation. Dès que j’ai une réponse, je reviens ici te l’apporter.

  9. Merci pour cet article très complet d’autant plus que l’on parle rarement des reins. Prenons soin de ces petites merveilles car lorsqu’ils vont mal c’est toute notre santé qui est compromise !

    • Bonjour Christine,
      merci d’apprécier mon article, effectivement, on ne parle pas souvent des reins, on entend parler de calculs, de dialyse, …, mais démontrer l’importance des reins, comment en prendre soin, …, cela n’apparait pas comme primordial. Et pourtant …

Laisser un commentaire